1ère journée – Premier joker de grillé !

Pour son premier match de la saison, l’AUCR est tombé sur un os, Martigues en l’occurrence, s’inclinant logiquement sur le score de 25 à 18.

Pour être optimiste, on retiendra que cette équipe du XV universitaire en a sous la semelle c’est une certitude et que son entrée en matière face à un vrai prétendant à l’accession en Fédérale 2 n’était pas ce qu’il y avait de mieux pour enclencher la mécanique et régaler par la même son public… L’entrée en scène de l’AUCR a donc accouché d’une défaite comme l’an dernier et a sans doute perdu Romain Liberman pour le week-end prochain (entorse cheville).Encore une fois les Jeune et Noir se contenteront du bonus défensif. Ce point qui a tant maintenu en vie l’AUCR dans sa quête au maintien durant l’exercice précédente. Souhaitons que ce ne soit que le seul parallèle à faire entre les saisons qui se suivent et se ressemblent pour l’instant. Hier encore, les lignes n’ont que trop été rarement fanchies pour inquiéter les Diables Rouges. Il y a avait pourtant du beau monde dans les intervalles aixois pour faire péter le verrou martégal. Mais au lieu de contourner l’obstacle, les partenaires de Gautherie ont préféré faire front au bloc de la « Venise verte », bien renforcé à l’intersaison et qui devrait faire du dégât sur d’autres pelouse encore. Plus appliquée et plus disciplinée mais sans déployer un jeu d’attaque vraiment brillant, Martigues s’en est allée cueillir une victoire logique et précieuse à l’extérieur qui plus est, bonifiée.
« Il nous faut être plus réaliste« 
Etienne Durepois qui faisait son grand retour sous les couleurs aucistes au centre de l’attaque, a reconnu que :  » Martigues a joué plus intelligemment en s’appuyant sur ses points forts. Je pense qu’il y avait la place tout de même pour s’imposer. Malheureusement, nous n’avons pas su nous adapter à l’arbitrage et au jeu proposé par l’adversaire. Je pense que l’AUCR cette saison est une formation très compétitive mais hier il nous a manqué ces repères collectifs et ces leaders qui ont raccroché cette année. On est très déçus, on ne va pas se la cacher, parce qu’on ne voulait pas perdre à domicile cette année. Il va falloir continuer à bosser. Il nous reste encore 17 matches. Il n’y a pas le feu au lac. il faut que la mayonnaise prenne et je pense qu’elle va prendre. Sur quelques actions au large on a réussi à mettre en danger Martigues. Il nous faut être plus réaliste et parvenir à marquer les essais quand il le faut. » Le déplacement à Draguignan* s’annonce d’ores et déjà périlleux et important sur le plan comptable. D’autant que les Varois ont pris une gifle monumentale sur le terrain de la Valette (66-3). Le centre aixois sait qu’il ne faudra pas trop tarder pour réagir : « Nous y allons pour gagner. Sinon autant rester à la maison !« . Histoire aussi de ne pas prendre trop de retard dans un championnat qui une fois encore s’annonce extrêmement serré au vues des résultats de la 1ère journée.
AUCR-Palavas 481

*La rencontre face au RC Dracenois a été avancée au samedi 26 septembre à 20h