Aix évite le guet-apens vauclusien…

Au terme d’une rencontre détestable, marquée par de nombreuses agressions durant les 40 dernières minutes, le XV universitaire n’a pas renoncé avec un premier succès à l’extérieur en 2016 (39-27).

La meilleure équipe à l’extérieur en 2015 a repris ses bonnes habitudes de début de saison en signant un 4eme succès en terre hostile… Et c’est peu dire ! Cette victoire, la 9ème, les hommes du tandem Marque & Ollivier sont allés la chercher au plus profond d’eux-mêmes. Entre deux équipes que tout opposait avant le coup d’envoi, Saint Saturnin a réveillé ses vieux démons, ceux-là même qui l’a contraint d’être châtié à Aubagne il y a quelques semaines. Il y a forcément quelque chose qui cloche dans cette équipe ! Plus encore durant ce week-end de Pâques. Promis à la relégation depuis quelques journées maintenant, Saint Sat’ a quand même trouvé le moyen de contrôler son niveau de testostérone de toute évidence anormalement élevé. La vidange est urgente ! Face au XV universitaire qui n’avait comme seule ambition que d’envoyer du jeu, les hommes du président Lecuivre ont été contraints aussi d’envoyer « la sauce » et de s’employer à résister aux agressions gratuites dans une rencontre sans enjeu ! Le capitaine aixois se souviendra de cet accueil chaleureux et digne de cette équipe avec 11 points de suture à l’arcade et sous l’œil :  » C’était lamentable, confiera Etienne Durepois. On s’est littéralement fait agresser sur le terrain. C’était le champ du cygne pour eux et franchement tant mieux. C’est insupportable de jouer des équipes qui n’ont que des mauvais coups à proposer . On maîtrisait le match (27-10 à la mi-temps) malgré une équipe remaniée devant et ça a dégénéré en 2ème mi-temps… »
« Un match dégueulasse »
Carton rouge pour une fourchette, bagarre générale, agression sur Durepois, nouvelle bagarre générale quelques minutes plus stars et jets de cailloux et de bouteille des supporters.. Tel fut le menu des quarante dernières minutes. Le sport et plus particulièrement le rugby, se décline ainsi à Saint Saturnin. « C’était un match dégueulasse à jouer« , ajoutera le centre aixois. Côté terrain, quelques satisfactions quand même. Celles d’avoir vu 10 essais, 5 de chaque côté, et l’assurance de voir un groupe toujours décidé à jouer le jeu jusqu’au bout :  » Je tiens vraiment à féliciter les jeunes et réservistes qui nous ont filé un sacrément coup de main surtout au vu du contexte. Ils ont été plus qu’à à la hauteur dans un match des plus détestables« , tenait à souligner le capitaine auciste. Reste désormais à conclure sur une bonne note ce week-end pour la dernière révérence à domicile face à la Valette, co-leader de la poule. Un tout autre calibre.
12311388_113557809012942_1859090798_o