« Ça va finir par payer ! »…

 

AUCR-COBerre 406

 

En se déplaçant sur le terrain de Palavas, dimanche, l’AUCR se voit offrir une ultime chance de raccrocher les wagons dans un championnat totalement débridé.

C’est sans doute la dernière chance d’oublier ce début de saison catastrophique et de se tourner vers un avenir plus clément. En affrontant Palavas (9 points), les joueurs de Hervé Graulier, actuellement à cinq longueurs de son adversaire du jour, premier non relégable, savent qu’il est impératif de saisir cette (énième) chance qui lui leur est offerte pour ne pas sombrer dans le pessimisme ambiant. Et pourtant, mis à part ce dérapage mal contrôlé contre le promu languedocien en ouverture de saison, les partenaires de Guillaume Marque ont plutôt fait bonne figure, encore ce week-end face au leader berrois. Mais quand ça ne veut pas passer…Loin d’être épargné par les blessures aussi et les absences, l’AUCR a quand préservé ses vertus de combat et d’audace en dépit du maigre butin récolté en 5 journées là où d’autres auraient sans doute baissé les bras.
« On en a vraiment marre… »
A l’image de Brice Rossignol, le solide gaillard de la 2ème ligne auciste, l’AUCR est donc encore loin d’avoir rendu les armes : « Face à Berre on prend un essai au bout de deux minutes. 0n ne pouvait pas imaginer pire scénario face au leader. Nous nous sommes remis en selle grâce à la botte de Guillaume (Marque). On a eu une bonne attitude dans le combat. Nous les avons gênés dans le secteur de la conquête mais face à une équipe de ce calibre les erreurs ne pardonne pas. Maintenant rien est encore fait. On s’entraîne dur pour revenir dans ce championnat. Ca va finir par payer. Nous ne sommes pas loin de nos adversaires. Il faut que ça bascule en notre faveur maintenant. Ici on ne joue pas pour la gloire ou l’argent mais pour ce que représente le maillot de l’AUCR. » Il se dégage d’ailleurs dans les couloirs du club un certain agacement face à cette situation sportive : « On en a vraiment marre de cette place de relégable. Ca ne reflète en rien notre état d’esprit et notre niveau. »  Face à cette situation comptable de cinq défaites d’affilé que le club n’a, au passage, plus  connu depuis ces dix dernières années, l’AUCR a bien l’intention de modifier sa trajectoire ce dimanche dans la paisible cité balnéaire du Languedoc, à Palavas, pour se remettre enfin à flot ! Ca tombe bien puisque cela concorde avec le retour de certains cadres…
                                                                                                                                             BR

Dimanche 2 novembre
4ème journée de Fédérale 3
match en retard du 12 octobre (intempéries)
Palavas (7eme) reçoit AUCR (10ème)