Des Belascain si près…de l’enbut !!

Le XV universitaire est passé tout près de l’exploit face au leader nîmois invaincu depuis le début de la saison, empochant tout de même le bonus défensif (16-22).

Il ne sont pas légion, dans ce championnat à avoir tenu tête au leader actuel de la poule, Nîmes. Les Gardois, déjà tenus en échec à l’aller par les Espoirs de l’AUCR ont bien failli connaître leur premier revers après huit journées. Ils sont seulement 6 encore dans tout l’hexagone à ne pas avoir connu la défaite parmi les quelques 120 équipes Belascain (PUC – Suresne – Chambéry – entente aveyronnaise – Mauléon et Grenade) !! De quoi atténuer ce troisième revers de la saison des aucistes, le premier à domicile.
Ce choc entre les deux premiers de la poule a donc tenu toutes ses promesses. L’AUCR a fait mieux que de la résistance face à XV gardois, incontestablement taillé pour se frayer un chemin lors des phases finales. Christophe Gay, l’un des deux managers d’Aix, était plutôt satisfait du comportement de ses protégés durant ces 80 minutes et ce , en dépit d’une infirmerie qui ne cesse de se remplir : « Nous avons été contraints de coucher 21 joueurs sur la feuille de match. D’ailleurs à l’issue de ce match nous ajoutons 3 nouveaux blessés à liste. Malgré tout, nous avons réalisé une belle entame, concrétisée par un essai sur un ballon porté. Notre défaillance est surtout venu de notre jeu au pied contre le vent et une succession de fautes que Nîmes a su exploiter. Les Gardois ont su habilement s’échapper au score avant la pause (8-19). » En seconde période les Aixois feront souffler un vent de panique dans tous les secteurs du jeu que Nîmes aura bien du mal à contenir : « Nous étions plus frais mais aussi trop impatients, ajoutera le coach aixois. Ils n’ont pas sur profiter pas du vent pour s’installer dans le camp adverse. Notre groupe a encore du mal à canaliser sa fougue. Il lui manque encore cette expérience qui lui aurait permis de mieux gérer ce type de rencontre. » Malgré cette précipitation et cette envie de bien faire, les aucistes ont pourtant bien failli inverser la tendance en ajoutant un second essai dans leur escarcelle et dominateurs au score dans ces quarante dernières minutes  (8-3).
Cette défaite devrait toutefois vite s’effacer de l’esprit général et ce, dès dimanche prochain avec un déplacement à Palvas. Une formation que l’AUCR avait balayé à l’aller 41-6.
Et si, comme le constate Christophe Gay, « les valeurs de combat et l’intensité de jeu déployé face au leader sont les mêmes lors des prochains matches« , les Belascains de l’AUCR devraient, sans encombre, atteindre leur (en)but d’ici la fin de saison régulière…Avec une dose de discipline en plus !
63-bis
39-bis
(photos André Verdet)
Prochain match à domicile
12ème journée championnat de France Belascain
14 février stade du val de l’Arc 15h
3ème journée phase retour
Aix UCR (3ème) – SCOB (10ème)*
*L’entente berroise pourrait être forfait