La Une assure !

L’AUCR n’a pas raté son avant dernier rendez-vous avec son public en s’imposant sans difficulté face à un XV bastiais plus que jamais en difficulté dans cette poule (20-0)

La bande à Moaka n’a pas failli à son rang ni à ses obligations. Officiellement maintenus en Fédérale 3 mais distancés dans la course aux phases finales depuis la dernière journée, les partenaires de Sansone ont tout de même jouer le jeu, en rendant une copie plus que correcte face à des Bastiais toujours à la lutte pour le maintien avec Draguignan et dont l’avenir semble s’être un peu plus assombri encore à trois journées du terme du championnat. Le XV auciste, dégagé de toute pression (inutile), a très vite mis la main sur la rencontre. Garino était à deux doigts et quelques centimètres de trouver l’ouverture dès la 4ème minute. Pit et Avenier s’en chargeront quelques minutes plus tard (25′ et 56′). Tout comme Thomas Liberman, particulièrement à l’aise et bien rôdé visiblement dans son nouveau rôle de buteur avec un sans faute et 10 points au compteur personnel. Appliqué et engagé durant ces 80 minutes, le collectif auciste n’a donc eu trop de mal à contenir l’ardeur corse. Un XV bastiais qui s’est trop souvent limité à défier l’AUC dans le combat. Les partenaires de Bourgy ont non seulement répondu à la bravade adverse mais ils avaient surtout d’autres arguments à faire valoir dans le jeu : « On s’attendait à un gros défi au niveau de l’intensité et du combat, confirme Clément Ferrier. Sur ce point, nous avons su répondre. Après on fait cinquante bonnes minutes avant d’emballer un peu trop la machine. On a manqué de précision dans des gestes simples et de patience, ce qui a rendu une fin de match hachée et ennuyeuse. La victoire est au bout c’est le principal. On s’attend à un match encore plus rude à St Saturnin, dimanche prochain, où il faudra être très fort pour obtenir un résultat. » Les Vauclusiens qui avaient entrevus la victoire à Aix, au match aller, avant de s’écrouler dans les 5 dernières minutes (38-32) auront sans doute à cœur de redorer leur image après les 100 points encaissées face aux deux co-leaders de la poule lors des deux dernières journées et une relégation programmée. Pour les joueurs de Guillaume Marque et Gwendal Ollivier, ce déplacement aura un double objectif : celui de gratter une place au classement et tenter de terminer l’édition 2016 dans le top 5, le second de décrocher enfin un bonus offensif !
89
Les « gros », particulièrement efficaces en premier rideau, n’ont laissé aucune chance aux Bastiais pour inscrire le moindre point dans cette partie (photo André Verdet)