L’AUCR sur sa lancée ?

 

AUCR-COBerre 297

 

En signant un cinquième succès sur Baixas (24-18), le XV universitaire s’est donné le droit de croire encore à son maintien avant d’aller défier Berre, dimanche, pour son match en retard de la 15eme journée.

Ce championnat est fou ! Il le sera jusqu’à la dernière minute. A deux journées de la fin, sur le plan comptable, six clubs ne sont pas encore sûrs du maintien. Et comme tout le monde est capable de battre tout le monde…Il y a presque un an, le club universitaire aixois avait acquis son maintien avec un total de 32 points (7V – 4 bonus). Au mois d’avril prochain il en faudra sans doute un peu plus… Avec 27 points au compteur (5V), le XV du coach Graulier, devra vraisemblablement aller chercher les points de la gagne et du maintien sous les perches de Berre ou de Thuir avant de s’imposer à domicile lors de la dernière journée face aux banlieusards montpelliérains. Berre qui est allé se faire corriger, chez son dauphin, à Argelès (49-3), est un leader cabossé qui voudra sans aucun doute laver l’affront catalan face au voisin provençal, histoire de redorer son blason et son statut. Mais L’AUCR n’est plus à un défi de taille près… L’an dernier il devait sauver sa peau contre Nice, aujourdhui en Fédérale 2. Ce fut fait. Cette saison, la relance devait passer invariablement par un succès sur Martigues, sa bête noire depuis des lustres (7 défaites en huit matches). Le signe indien fut là aussi vaincu, alors pourquoi pas Berre ? Louis Moaka, l’international camerounais de la mêlée aixoise, y croit dur comme fer : « Cette victoire on la voulait absolument pour continuer à y croire. On a certes pêché dans la concrétisation lors de nos temps forts mais nous sommes un groupe très jeune ce qui peut aussi expliquer cette inconstance parfois. De toute manière il nous faut deux victoires. Il nous reste trois matches pour rester en Fédérale 3. A nous de faire le boulot. l’AUCR c’est une affaire à suivre… »
Du côté du COB, les jeux sont en tous cas presque fait pour la formation de Fabien Daumas. Assuré de jouer les play-off, il ne manque qu’une victoire bonifiée à gratter aux partenaires de Pailhon, lors des trois derniers matches de la phase régulière, pour s’assurer presque définitivement le trône de leader de la poule. Autant dire que Berre ne jouera pas non plus son avenir sur cette rencontre. Mais c’est un derby et toute la dose de testostérone qui va avec. Pour Aix il s’agira de maintenir cette dynamique (3 victoires en 5 matches – 13 pts sur 20) et de ramener au moins le point de l’effort et de l’espoir… Comme ces six équipes qui, mathématiquement, jouent encore le maintien dans cette poule, il faudra rapporter un succès à extérieur. Même Lunel l’a fait…à Aix ! Ça semble être l’empreinte de ce championnat. La demi-finale c’est à Thuir qu’elle se jouera avant, peut-être de conclure à domicile le 15 avril, une épopée qui aura été encore une fois à couper le souffle et ce, quoiqu’il arrive. A moins qu’à Berre…

Benjamin RIBEIRO

Dimanche 8 mars
stade municipal de Berre – 15h
match en retard de la 15eme journée
CO Berre (1er) reçoit Aix UCR (9ème)