M12 : Le laboratoire du rugby aixois

Année de transition pour cette catégorie, les M12 du XV universitaire sont devenus le « laboratoire » d’une entente entre l’AUCR et Provence Rugby. Et ça marche !

De l’aveu de Dédé Giuliani, fidèle formateur de l’école de rugby « jaune et noir », « cette saison, admet-il, est une année difficile et particulière pour la catégorie M12, qui évoluent en groupe B. » En effet, sportivement et quantitativement, les dirigeants aucistes ont dû s’appuyer en début de saison sur un effectif composé pour la plupart de jeunes issus des U10 dont la moitié d’entre eux sont débutants. Avec une vingtaine de joueurs sous son aile, Dédé Giuliani, épaulé dans ses ateliers par Thomas Liberman et Guillaume Margon – excusez du peu ! – n’en demeure pas moins extrêmement motivé et investi dans son rôle de d’éducateur. Cette situation semble même le stimuler : « Nous nous attardons sur ces premiers mois à mettre en place les fondamentaux du rugby. Il nous faut être patients. Et comme le disait Clint Eastwood : « dans la difficulté, on improvise, on s’adapte et on domine. »
Provence Rugby joue le jeu…
De la théorie « Eastwoodienne » à la pratique, Dédé n’a fait qu’un pas. Il y a quelques semaines, des contacts ont été pris pour mettre en place une entente entre Provence Rugby et l’AUCR : « Pour étoffer les effectifs. Provence Rugby qui dispose pour la même catégorie de près de 90 joueurs, une vingtaine n’étaient que trop rarement convoqués sur les plateau. D’où cette idée de rapprochement. » Et tout le monde semble y trouver son compte :  » les enfants en premier, constate Dédé. Cette mise en place s’est faite tardivement mais elle fonctionne vraiment bien avec l’aide des éducateurs de « PR » qui jouent franchement le jeu. » Parents, enfants, staff, tous sont ravis. Et les résultats plaident en faveur de ce rapprochement : « Malgré un manque de repère logique des enfants, concède l’encadrement auciste, les résultats sont là avec une 2ème place à Pélissane et une victoire au tournoi de Gardanne »
Reste désormais à consolider ce regroupement au seul nom de l’intérêt collectif mais surtout du rugby aixois. Pour que cette aventure collective écrive quelques beaux chapitres de son histoire en devenir visiblement.