Rugby à 7 : L’AUCR monte dans la hiérarchie

17ème l’an passé, le XV universitaire emmené par son capitaine Mathieu Selmi-Etienne, a fait un joli bon en avant de trois places sur l’échiquier national du rugby à 7, ratant de peu une qualification pour les quarts de finale du championnat de France d’Albi.

Il aura manqué très peu chose pour voir l’AUC se glisser dans le dernier grand huit hexagonal de la discipline. Quelques joueurs supplémentaires sans doute pour régénérer le groupe. Les Belascain qui restaient sur une finale de championnat de Provence et une qualification historique en championnat de France à XV, se mesuraient cette fois-ci à se qui se fait de mieux au rugby à 7 au niveau Fédérale ! Rien de tel que de se mettre à température du « bain » tarnais avec une poule particulièrement relevée d’entrée de jeu : « Nous étions le seul club de Fédérale 3 pour 2 clubs de Fédérale 1 dont Saint-Nazaire (et Auch) qui jouait il y a peu la montée en Pro D2 et Arras qui, lui, a raté de peu la montée en F1. Toutes ces équipes étaient composées majoritairement de joueurs de leur équipe première. Physiquement, le défi a été particulièrement dur à relever. Nous avons eu pas mal de difficulté pour poser notre jeu comme on le souhaitait. On s’y attendait mais c’est frustrant. »
Auch au tableau de chasse…
Victorieux tout de même de Auch en phase de poule (21-17) mais avec deux joueurs supplémentaires sur le carreau au terme de ces trois rencontres, les « jaune et noir » rebasculés dans la poule de Metz, Dijon et Besançon lors de la 2ème journée pour le compte de la 8ème place nationale, sont allés au bout d’eux-mêmes, sous les yeux de Fréderic Pommarel, le sélectionneur tricolore, sans pour autant tirer leur épingle du jeu : « C’était difficile de rivaliser sans profondeur de banc malgré trois matches à notre portée, regrettera le capitaine auciste. »
14ème à l’issue de cette phase finale du championnat France, remportée en Fédérale par Blagnac (face au PUC 42-17), Aix s’est tout de même hisser un peu plus encore dans le haut de la hiérarchie hexagonale « avec l’envie de faire mieux (déjà) la saison prochaine. »
Une petite victoire provençale tout de même, celle de Lucas Lévy (Provence Rugby) et les Bleus Sevens, champions de France élite !

13516223_10154447627673254_8216445113922598729_n
Jonas Robino, Sébastien Pestre, Jean-Baptiste Panier, Niek Schreuder, Arthur Lunel, Reinier Pieters, Mathieu Santoni, Benoit Ric, Thomas Krystofinski, Mathias Madñess Ferrucci, Lucas Douchin, Djé Pedinielli, Thomas Ferrer et Mathia Lister, les finalistes du XV universitaire d’Albi.