Stéphane Laffet raccroche

 

Capt’aine Laffet jouera son dernier match le 19 avril sous les couleurs aucistes lors de la réception de Jacou pour un match capital en vue du maintien. Après cinq années passées à driver le XV universitaire, l’ancien demi de mêlée d’Aubagne fut à l’origine des dernières grandes conquêtes « jaune et noir ». Double champion de Provence Honneur en 2011 et 2013, demi-finaliste du championnat de France Honneur avec l’AUCR, ce meneur d’homme aura incontestablement marqué de son empreinte le rugby universitaire aixois durant son quinquennat. Une sortie par la grande porte que ses partenaires auront à cœur de lui offrir dans moins de quinze jours face aux banlieusards Montpelliérains. (photo ci-joint)

BR

bouclier 2

 

L’AUCR tient sa finale !

AUCR-UCthuir 602

Vainqueur à Thuir ce week-end à l’occasion de l’avant dernière journée de championnat (15-13), l’AUCR, en ballotage favorable, jouera son avenir dans quinze jours à domicile face à Jacou….comme prévu !

S’il est peut être u peu osé de parler d’exploit sur ce match en tous les cas les partenaires du Laffet ont réalisé une performance de taille à l’extérieur en venant à bout de Catalans dont l’avenir s’est assombri d’un coup. Cette victoire, la première de la saison pour l’AUC loin de ses bases, tombe, évidemment au meilleur moment avant le décompte final. Un sixième succès qui tombe à pic ! Depuis 2015, l’Aix UCR a, soit dit en passant, signé l’un des meilleurs parcours de la poule derrière l’ESC, l’Avenir Bleu et Blanc et Baixas en terme de résultats et de points marqués (18 points). C’est dire du redressement et ce, même si les essais ne se comptent pas à la pelle ! Cette victoire acquise à l’arraché était de toute façon capitale pour que le XV universitaire s’offre le droit de disputer sa « finale » de championnat face à des banlieusards de Montpellier, battus à domicile par Palavas et qui jouera lui aussi son avenir le 19 avril prochain… Même si Thuir, en déplacement à Berre, et Baixas à l’ES Catalane, ne sont pas les mieux lotis lors de cette dernière journée, cet ultime rendez-vous à Maurice David devrait tenir toutes ses promesses et lot d’émotions qui va avec. En tous les cas, il en respire toutes les saveurs avant même qu’il ne soit servi à point aux supporters dans quelques semaines. Pour ce traditionnel coup d’éclat de la saison, l’AUCR a du batailler ferme et surtout défendre « comme des clébards », retiendra Florent Isnard, un de la meute « jaune et noir… ». Dans ce match, le XV universitaire aura su faire « le dos rond durant toute la première période et attendre son heure, explique le pilier aixois. Nous avons tous livré une grosse bataille en défense avec une mention spéciale pour les frères Liberman. « 

La botte « magique » de Marque
Guillaume Marque avait encore chaussé sa botte magique pour sortir l’AUCR de ce guêpier ! Avec un sans faute réalisé du bout de la chaussure et une maîtrise parfaite du jeu aixois, l’ouvreur auciste a encore une fois réalisé une grande prestation et délivré son club du mal : « C’était un Guigui des grands jours, soulignera Isnard.  D’ailleurs il nous sauve lorsque l’ailier catalan est sur le point d’aller aplatir en seconde période. Guillaume l’envoie dans le décor in extremis. » En infériorité numérique lors des dix dernière minutes, Delabrecque et conorts n’ont donc pas cédé à la tentation de tout lâcher et ont fini par pousser Thuir à revêtir à son tour une panoplie de premier relégable peu confortable à une journée du terme. Un trait de caractère évident et rassurant qui assure aujourd’hui à l’AUCR de vivre ce qui sera sans doute l’un des plus beaux jours d’une édition 2014-2015 à couper le souffle. Un dernier effort collectif pour offrir une fin exceptionnelle à Stéphane Laffet qui l’a été tout autant. Capitaine exemplaire de ce groupe depuis cinq ans, cet ancien d’Aubagne, co-auteur des derniers faits de gloiredu club, a su insuffler une autre dimension aux universitaires aixois. Celle qui se ventile et l’on connaît aujourd’hui. Rendez-vous le 19 avril pour une dernière communion.

Benjamin RIBEIRO

Dimanche 19 avril à 15h
Stade Maurice David
Terrain synthétique Martinez
18eme journée de Fédérale 3
Dernière journée
l’Aix UCR (8ème) reçoit Jacou Montpellier (6ème)
Lever de rideau 13h30 – championnat Excellence B

3ème Apérovalies

Nissan dans l’intervalle

 

IMG_7113

 

C’est chez Eric Couriant, directeur de la concession Nissan d’Aix-en-Provence et partenaire majeur de l’Aix Université Club Ruby depuis de très nombreuses saisons qui a accueilli cette semaine la 3ème édition des Apérovalies du XV universitaire. L’occasion de rappeler pour ce sponsor presque historique du club désormais, en présence de Clément D’Agnaux (Nissan France) , l’étonnante évolution de l’AUCR depuis 4 ans. Ravi André, aux côtés de  Louis Moaka, Jean-Philippe Poulet (Cars du Pays d’Aix), Gaëlle Lenfant (Vice-présidente Région), Seb Bonnet (manager sportif AUCR), les frères Couriant, Alex D’Agnaux (Nissan) et de Chris Wyatt,  compte bien poursuivre le bail de l’AUCR en Fédérale 3 l’an prochain et promet de belles surprises aux partenaires pour la saison prochaine. Vivement la suite…(Photo AUCR)

TOURNOI BENJAMINS 21 mars 2015

Pour ce cinquième tournoi de la saison les benjamins de l’AUC Rugby se déplaçaient à AUBAGNE.

  • Club organisateur: AUBAGNE
  • Equipe engagée: AUBAGNE, BEDARRIDES, AUC RUGBY.

Le temps était à la pluie en partant d’AIX mais finalement les enfants ont pu évoluer au sec sur un terrain bien meuble comme on les aime. 17 joueurs ont répondu présents pour cette journée dont 7 débutants. Nous savons que cette année ce groupe hétérogène composé de nombreux débutants, a du mal à trouver ses marques avec un problème récurrent au niveau de l’affectif. Le changement de discours des coaches au cours des entrainements, notamment sur la recherche de leur motivation et le désir d’appartenance à un groupe, ainsi qu’une application plus stricte de la discipline porte peu à peu ses fruits. Est-ce pour cela que les benjamins de l’AUCR nous ont montré ce samedi un autre visage? Il y avait bien une envie de bien faire avec de la solidarité, du combat et de la détermination.

Six matches étaient prévus, 3 matches par équipes.

Pour commencer contre l’équipe locale AUBAGNE, nos benjamins avec une entame sans round d’observation, ont obtenu le match nul 0-0. La victoire au match retour était méritée 1-0 , supériorité confirmée 2-0 au 3ième match

Contre BEDARRIDES la même envie n’a pas suffit, des garçons aux gabarits plus importants ont fait la différence et la première défaite 0-1 n’a pas affecté la détermination de l’effectif malgré des signes de fatigue. Au match retour BEDARRIDES a confirmé sa supériorité avec un 0-3.

AUBAGNE 0 – AUC R 0

AUBAGNE 0 – BEDARRIDDES 3

AUC R 1 – BEDARRIDDES 1

AUBAGNE 0 – AUC R 1

AUBAGNE 0 – BEDARRIDDES 1

AUC R 0 – BEDARRIDDES 3

AUBAGNE 0 – AUC R 2

AUBAGNE – BEDARRIDDES forfait

AUC R – BEDARRIDDES forfait

Beaucoup de satisfaction pour le coach ce samedi, des placages, du combat autour des rucks, la volonté de faire vivre le ballon, voilà les ingrédients pour pratiquer un bon rugby. Félicitations donc à ce groupe en réel progrès avec mention particulière pour les nouveaux de cette année.

Bien sûr il reste à confirmer cet état d’esprit au MATAS dimanche prochain, il faut continuer à travailler avec sérieux : présence, ponctualité, concentration, motivation et discipline aux entrainements avec l’aide des parents qui doivent continuer à encourager leur progéniture.

On en parlera mercredi.

Rendez-vous également pour ceux qui se sont inscrits, samedi à MARSEILLE (14h00 devant le métro « stade ») pour le choc TOULON-TOULOUSE, des places sont offertes par la FEDERATION. Nous avons besoin de volontaires pour covoiturer.

Bien à vous

Dédé GIULIANI

A Thuir, ça passe ou ça casse !

 

AUCR-UCthuir 488

Pour son ultime déplacement de la saison, à Thuir, en terre catalane, l’AUCR jouera son maintien face à un concurrent direct loin d’être sauvé lui aussi. Malheur au vaincu !

Le club aixois était orphelin des phases finales qu’il répétait chaque année à l’étage inférieur et bien cette année il s’offre une demi-finale, rien que ça !! Enfin presque. Toujours à la lutte, à deux journées de la fin, avec 4 autres clubs (Thuir, Jacou, Palvas et Baixas)  pour se maintenir une seconde année consécutive dans le giron Fédérale, le XV universitaire devra puiser dans ce qu’il a de plus cher au cœur même de son ADN qui repose sur un historique congénital constitué d’audace, de solidarité et de combat, pour passer ce premier cap avant l’issue finale. Car ensuite, il s’agira de conclure à domicile face à Jacou à l’occasion d’une dernière journée  destinée à maintenir le capital des universitaires aixois dans ce « haut lieu » du rugby hexagonal. Aix qui, au passage, reste invaincu à domicile en 2015 ! Et des Montpelliérains qui ne joueront plus grand chose en débarquant sur Aix en cas de succès dimanche sur Palavas. Des signes extérieurs non négligeables pour aborder une fin aussi improbable qu’exaltante…
Aix, un dur à « Thuir » !!
En net regain de forme depuis ce début d’année, les hommes de Hervé Graulier et Guillaume Marque sont (encore) passés tout près d’un authentique exploit chez leader berrois, il y a quinze jours, invaincu sur sa pelouse. Preuve que ces « jaune et noir » continuent de vendre chèrement leur peau. Ils y ont gratté leur point bonus habituel qui continue de les maintenir en vie, sous perfusion de points à dose homéopathique tout de même. Il faudra donc avoir les nerfs solides et le cœur bien accroché aux vaisseaux pour suivre les deux derniers épisodes de l’aventure auciste au pays du Languedoc ! Si le fait de gloire face à Nice et la révolte contre la Valette avaient permis aux partenaires de Wyatt de se déplacer à Martigues en tongues et chemisettes pour les 80 dernières minutes chrono de l’édition passée on l’a bien compris, là, il faudra porter le bleu de chauffe jusqu’à la dernière seconde de jeu ! Le groupe s’est préparé a en baver jusqu’à la lie pour mieux se désaltérer, ensuite, du fruit de leur…besogne en troisième partie de cette 18ème et ultime journée ! Mais avant cela il faudra montrer les dents du côté des Pyrénées orientales, se présenter comme un dur à « Thuir »!! Louis Moaka rappelait fort justement « qu’ils n’avaient pas fait tout ce chemin pour se voir relégués après s’être accrochés avec autant d’envie à cet objectif de maintien. Nous iront le chercher coûte que coûte ! » Coïncidence ou pas, c’est contre Thuir, à l’aller, que l’AUCR avait glané son premier succès de la saison et enclencher alors son redressement. Une très large partie du voile sera levé dimanche sur le dernier bilan de santé sportif d’un club qui suscite toujours autant d’émotions…

Benjamin RIBEIRO

Dimanche 29 mars 2015
Fédérale 3 – 17ème journée
avant dernière journée de phase régulière
Thuir (7ème) reçoit l’Aix UCR (9ème)
Coup d’envoi à 15h

La boucle est bouclée pour Brice Rossignol…

AUCR-Martigues et PARC 336

Brice Rossignol,  ne portera plus les couleurs de l’Aix Université Club. Comme un symbole, ce solide 2eme ligne du XV universitaire à joué son dernier match de la saison contre le CO Berre, son club formateur. Acteur majeur de l’aventure aixoise qui a mené le club pour la première fois de son histoire en championnat fédérale, Brice doit rejoindre la région parisienne dès le début du mois d’avril suite à une mutation professionnelle. Un garçon attachant qui manquera beaucoup à l’univers et aux ambiances de l’AUCR…

L’AUCR ira chercher son salut à Thuir !

 

AUCR-Lunel-1-1105

Invaincu à domicile, le leader berrois a toutefois bien failli se faire surprendre par un XV universitaire qui rapporte, comme d’habitude, le point du bonus dans ce match en retard de la 15ème journée (11-6). Tout se jouera donc à Thuir, dans quinze jours, pour l’AUCR…comme prévu !

Que cette saison est longue et dégoulinante de sueur dans les rangs de l’AUCR qui continue de capitaliser petit à petit…Et pourtant il ne reste que deux journées dont la dernière qui se jouera à domicile face à Jacou. Deux petites journées pour que le rugby universitaire aixois décroche une troisième saison d’affilée en Fédérale et reste parmi le cercle restreint des 300 clubs de l’hexagone à évoluer en championnat de France…Que retenir de cet avant dernier déplacement de la saison chez le voisin berrois si ce n’est qu’encore une fois, les partenaires d’Alex Delabrecque, touché lors de cette rencontre, ont raté de peu une victoire qui leur tendaient les bras !! A égalité de points à la pause au cours d’une première période fermée (3-3), Berre a subitement pris les devant à l’entame de la seconde période (8-3 puis 11-3) avant de se faire rejoindre au tableau d’affichage dans les derniers instants de la rencontre (11-6) par des Aixois loin d’être résignés. Les tentatives au pied si salvatrices pour le XV universitaire ont cette fois-ci lâchés son auteur, ratant neuf points sur l’ensemble de la partie : « C’est rageant de terminer au pied des poteaux de cette manière confiera, un dirigeant du club. Ce match nous le tenions. Malgré tout nous ne revenons pas bredouilles du COB. C’est important et très encourageant pour notre déplacement à Thuir dans quinze jours, capital celui-là ! »

Suspens garanti !

Le suspens reste donc entier. Comme scénario difficile de faire mieux. Mais la détermination est là. L’effectif n’a effectivement jamais lâché son objectif du coin de l’œil. Ce maintien, ils veulent et iront le chercher c’est une certitude. C’est en tous les cas le discours du groupe. Rappelons que, seul, l’ABB XV avait jusqu’alors gratté un point au COB sur son terrain. C’est dire de la performance de l’AUCR. Il ne reste plus qu’à Aix de décrocher sa finale de championnat en terre catalane qui se jouera à domicile le 15 avril contre Jacou. Pour mériter cette fin en apothéose, un succès à Thuir est incontournable. A moins que Berre, assuré de terminer en tête du championnat, en visite à Baixas dans le même temps, premier non relégable, à deux points d’Aix ne vienne donner un sérieux coup de main aux universitaires… Une concordance de temps peu évidente. Et comme le dit l’adage, on n’est jamais si bien servi que par soi-même.  Et comme l’AUCR n’a pas l’intention d’être ramassé à la petite « Thuirière »….

Benjamin RIBEIRO

Prochaine journée – 17ème – le 29 mars
Avant dernière journée de la phase régulière
Thuir (6ème) reçoit L’Aix UCR (9ème)

Le grand 8 de l’AUCR…

Battu ce week-end sur le terrain du leader berrois (11-6), pour son match en retard de la 15eme journée, a néanmoins décroché son 8ème bonus défensif qui le tient encore en vie. Un record en Fédérale 3 parmi les 16 poules que compte ce niveau de championnat.

Les Belascain finissent en trombe

Après avoir étrillé Nice (62-5), arraché le seul point bonus laissé en route par un leader seynois intraitable et invaincu (14-18), les Belascain de l’AUCR (-21 ans) sont allées atomiser le voisin martégal (10-30) avec le point de bonus offensif en prime. Une victoire qui leur prépare une place en play-off de leur catégorie avant de recevoir Berre, le 22 mars prochain pour l’avant-dernière journée de championnat. Du bon boulot pour une première.

L’AUCR sur sa lancée ?

 

AUCR-COBerre 297

 

En signant un cinquième succès sur Baixas (24-18), le XV universitaire s’est donné le droit de croire encore à son maintien avant d’aller défier Berre, dimanche, pour son match en retard de la 15eme journée.

Ce championnat est fou ! Il le sera jusqu’à la dernière minute. A deux journées de la fin, sur le plan comptable, six clubs ne sont pas encore sûrs du maintien. Et comme tout le monde est capable de battre tout le monde…Il y a presque un an, le club universitaire aixois avait acquis son maintien avec un total de 32 points (7V – 4 bonus). Au mois d’avril prochain il en faudra sans doute un peu plus… Avec 27 points au compteur (5V), le XV du coach Graulier, devra vraisemblablement aller chercher les points de la gagne et du maintien sous les perches de Berre ou de Thuir avant de s’imposer à domicile lors de la dernière journée face aux banlieusards montpelliérains. Berre qui est allé se faire corriger, chez son dauphin, à Argelès (49-3), est un leader cabossé qui voudra sans aucun doute laver l’affront catalan face au voisin provençal, histoire de redorer son blason et son statut. Mais L’AUCR n’est plus à un défi de taille près… L’an dernier il devait sauver sa peau contre Nice, aujourdhui en Fédérale 2. Ce fut fait. Cette saison, la relance devait passer invariablement par un succès sur Martigues, sa bête noire depuis des lustres (7 défaites en huit matches). Le signe indien fut là aussi vaincu, alors pourquoi pas Berre ? Louis Moaka, l’international camerounais de la mêlée aixoise, y croit dur comme fer : « Cette victoire on la voulait absolument pour continuer à y croire. On a certes pêché dans la concrétisation lors de nos temps forts mais nous sommes un groupe très jeune ce qui peut aussi expliquer cette inconstance parfois. De toute manière il nous faut deux victoires. Il nous reste trois matches pour rester en Fédérale 3. A nous de faire le boulot. l’AUCR c’est une affaire à suivre… »
Du côté du COB, les jeux sont en tous cas presque fait pour la formation de Fabien Daumas. Assuré de jouer les play-off, il ne manque qu’une victoire bonifiée à gratter aux partenaires de Pailhon, lors des trois derniers matches de la phase régulière, pour s’assurer presque définitivement le trône de leader de la poule. Autant dire que Berre ne jouera pas non plus son avenir sur cette rencontre. Mais c’est un derby et toute la dose de testostérone qui va avec. Pour Aix il s’agira de maintenir cette dynamique (3 victoires en 5 matches – 13 pts sur 20) et de ramener au moins le point de l’effort et de l’espoir… Comme ces six équipes qui, mathématiquement, jouent encore le maintien dans cette poule, il faudra rapporter un succès à extérieur. Même Lunel l’a fait…à Aix ! Ça semble être l’empreinte de ce championnat. La demi-finale c’est à Thuir qu’elle se jouera avant, peut-être de conclure à domicile le 15 avril, une épopée qui aura été encore une fois à couper le souffle et ce, quoiqu’il arrive. A moins qu’à Berre…

Benjamin RIBEIRO

Dimanche 8 mars
stade municipal de Berre – 15h
match en retard de la 15eme journée
CO Berre (1er) reçoit Aix UCR (9ème)