« Tournée anglaise »

Tournée Londres 2015
Retour au complet d’un week-end riche en émotions. Nous avons porté haut les couleurs de l’AUC Rugby avec une victoire sans bavure sur le terrain et une belle performance en dehors.
Merci à ceux qui ont rendu cette tournée « AUC in London » possible : Pit Humeau et Simon Labayle qui n’ont pas compté leurs temps et efforts depuis quelques semaines, le club pour son aide dans l’organisation, Jean-philippe Poulet pour l’aide matérielle, les membres du bureau du Cercle Ovale et les joueurs qui se sont investis dans les événements au long de l’année, tous les joueurs/coach/anciens ayant participé au voyage, tous ceux qui sont venus aux soirées Cercle Ovale et ont aidé l’association à remplir son objectif de faire vivre la communauté de l’AUC, des petits aux grand(e)s.
Un repas Cercle Ovale viendra clôturer l’exercice 2014/2015 avant le Beach Rugby du club.
Merci à tous!

Le cercle Ovale

L’AUCR assure son bail en Fédérale

 

1907665_746563718791358_8511302000482939454_n

 

En s’imposant logiquement face à Jacou (16-0), le XV universitaire aixois a gagné le droit de signer un nouveau bail en Fédérale 3 pour la 3ème année consécutive.

Ca y est, c’est fait ! L’AUCR évoluera bel et bien en Fédérale 3 pour la troisième année de suite au prix d’une année 2015 fracassante avec cinq victoires lors de ses huit dernières confrontations.
Face aux Montpelliérains, qui jouaient eux aussi leur avenir, le public s’attendait à un match à couteau tiré, un match où le combat prévaudrait sur le (beau) jeu… Avec des cris, peut-être des larmes et un peu de sang. Seul celui de Blaise Sansone aura légèrement coulé sur le haut de son font. Car au final il n’en fut rien. Les (nombreux) spectateurs qui ont fait fi d’une pluie incessante et limite perverse dans ses intentions ce dimanche ont assisté à une balade de gens heureux. Il n’y a pas eu de match ou presque. Les hommes de Graulier ont réussi à étouffer l’affaire très vite. L’essai en contre de Delabrecque peu avant la mi-temps ayant regonflé, si besoin, la détermination aixoise (13-0). La machine auciste n’a fait que s’emballer autour d’un Marque plus qu’à son aise pour son dernier récital.
« Fier d’être leur président… »
Ces barjots du maillot « jaune et noir » auront donc réussi l’impensable – comme presque à chaque saison – après avoir séjourné 15 journées dans l’inconfortable zone de relégation. Mais cette histoire se devait d’accoucher d’un épilogue heureux. Ne serait-ce que pour ces bonhommes qui se filent et qui partent au charbon pour le seul bonheur du collectif. Des chiens poubelles racés, doués d’une solidarité rare et d’un engagement sans borne. Ravi André savourait se bonheur sans limite et franchement mérité : « Voilà au terme d’une saison mal engagée nos joueurs ont prouvé qu’en travaillant et en perdant jamais de vue l’objectif tout est possible . Ils ont été récompensés et ce qui me réjouis le plus. Je suis vraiment très fier d’être leur président car quelle leçon les chiens poubelle ont donné encore dimanche à un adversaire comme Jacou. De tout cœur merci à tous, à capt’aine Laffet à Hervé, Yoann, Pancho, Guillaume à vous tous, joueurs, staff des seniors de nous faire vivre ces moments d’émotion intense et d’avoir encore écrit cette nouvelle belle histoire de notre rugby.  » Quelle joie aussi de voir Stéphane Laffet et Guillaume Marque, auteur encore de douze des seize points, entourés comme jamais de conclure sur cette belle note radieuse et mélodieuse. On pourra toujours se dire que ces deux stratèges en ont encore sous la semelle. Mais leur décision est prise… Irrévocable ?
Pour l’Aix Université Club, le plus dur était de confirmer qu’il était à sa place. Il a fait bien plus, en confimant que son état d’esprit était vraiment éternel quel que soit les générations dont la prochaine est en train d’éclore tout doucement. AUC un jour…

Benjamin RIBEIRO